LeTunizien football Petites Annonces Tunisie Prénoms Arabes Radio Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans TunisieAllo IslamArabica
LeTunizien Football Tunisie Annonces gratuites Prénoms Arabes Radios Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans Voyage Allo Islam100 % Arabica


Derniéres News






En première instance, elles avaient été condamnées à quatre mois de prison ferme pour "outrage public à la pudeur" et "atteinte aux bonnes moeurs".

L'affaire d'Amina rappelle les procès sous Ben Ali

Mais mercredi, en appel, l'Allemande Josephine Markmann et les Françaises Pauline Hillier et Marguerite Stern ont vu leur peine réduite à quatre mois avec sursis. Dans la soirée, elles ont retrouvé la liberté. Le 29 mai dernier, les trois militantes Femen avaient protesté seins nus devant le palais de justice de Tunis, en soutien à Amina Sboui, à la veille de son procès.

En mars dernier, cette jeune Tunisienne de 18 ans avait déclenché la polémique en diffusant des photos d'elle seins nus sur les réseaux sociaux, avant de taguer le mot "Femen" sur le muret d'un cimetière de Kairouan (centre) le 19 mai, jour où devait se tenir le congrès des salafistes djihadistes d'Ansar el-Charia.
Depuis, Amina est toujours en détention. Radhia Nasraoui, l'avocate de la famille, militante des droits de l'homme et présidente de l'organisation contre la torture en Tunisie revient sur cette affaire.
Le Point.fr : Où en est l'affaire d'Amina ?
Radhia Nasraoui :

Le procès en appel d'Amina pour le port d'une bombe lacrymogène aura lieu le 4 juillet.

Le parquet a fait appel de sa condamnation à une amende et demande ainsi une aggravation de la peine.

Ce n'est pas normal.

Elle a été condamnée à une amende de 300 dinars (140 euros).
Que veulent-ils de plus ? Une peine de prison ?
Elle a été entendue par le juge d'instruction pour "atteinte à la pudeur", "profanation de cimetière" et "appartenance à une association de malfaiteurs ayant pour objectif de porter atteinte aux personnes et aux biens".

Pour le moment, les charges n'ont pas été retenues contre elle.

Mais le dernier chef d'inculpation est un crime que l'on collait du temps de Ben Ali aux terroristes et aux salafistes.

Elle est seule dans le dossier

Vous aimez cette article ? Merci de le partager !!!

Lire aussi :

Aucun Commentaire sur " L'affaire d'Amina rappelle les procès sous Ben Ali "