LeTunizien football Petites Annonces Tunisie Prénoms Arabes Radio Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans TunisieAllo IslamArabica
LeTunizien Football Tunisie Annonces gratuites Prénoms Arabes Radios Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans Voyage Allo Islam100 % Arabica


Derniéres News





Le Premier ministre, Ali Larayedh, lors d'une conférence de presse à Tunis (Tunisie), le 29 juillet 2013.


Il n'y aura pas de démission du gouvernement tunisien. Le Premier ministre, Ali Larayedh, du parti islamiste Ennahda, a toutefois proposé la tenue d'élections le 17 décembre, dans une déclaration retransmise à la télévision. "Ce gouvernement continuera d'assumer ses fonctions. Nous ne nous accrochons pas au pouvoir, mais nous avons un devoir et une responsabilité que nous assumerons jusqu'au bout."

Une large coalition d'opposition réclame la démission du gouvernement et la formation d'un cabinet de "salut national", en pleine crise politique. La tension est encore montée d'un cran ces jours derniers, avec l'assassinat d'une figure de l'opposition, Mohamed Brahmi, le 25 juillet. Ali Larayedh a certes dénoncé un acte de "terrorisme", mais il a "fustigé ceux qui ont instrumentalisé ce drame pour des intérêts partisans étroits, appelant à la chute du gouvernement".

La date choisie par le Premier ministre pour la tenue d'élection ne doit rien au hasard : le vendeur ambulant Mohamed Bouazizi s'était immolé par le feu un 17 décembre, trois ans auparavant.

Ce geste avait constitué le coup d'envoi de la révolution tunisienne, la première du Printemps arabe.

Vous aimez cette article ? Merci de le partager !!!

Lire aussi :

Aucun Commentaire sur " Tunisie : Pas de démission du gouvernement mais des élections en décembre "