LeTunizien football Petites Annonces Tunisie Prénoms Arabes Radio Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans TunisieAllo IslamArabica
LeTunizien Football Tunisie Annonces gratuites Prénoms Arabes Radios Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans Voyage Allo Islam100 % Arabica


Derniéres News

Tunisie : L’arme de destruction massive

Par ACTU TUNISIE - 26 novembre 2013 Aucun Commentaire






« Lorsque tous les pouvoirs sont entre les mains de personnes qui entretiennent des liens étroits et forment un groupe de fait, on peut parler d’oligarchie. Idéologiquement proches, les membres du réseau sont issus du même milieu social. Les fils tissés entre eux font penser à une toile d’araignée ou, mieux, à ces constructions en trois dimensions dans lesquelles tous les points se trouvent unis à tous les autres ». Monique Pinçon-Charlot, Le Président des riches,


Tunisie : L’arme de destruction massive


La violence, tant matérielle qu’intellectuelle, n’a jamais été aussi évidente qu’elle ne l’est aujourd’hui dans un pays réputé être l’un des plus sereins et des plus pacifistes au monde. Pour être plus précis, il conviendrait d’ajouter que cette malédiction a fait son entrée dans le pays avec l’avènement des islamistes au pouvoir. Tout d’abord, parce que ces derniers ont consacré leur victoire électorale, somme toute très relative, comme une véritable conquête et qu’ils se sont comportés, en conséquence, en procédant manu militari à une refonte de l’Etat et de la société, dans une conjoncture instable qu’ils n’arrêtent pas eux-mêmes de dire provisoire.

De là le paradoxe, qui a tant irrité les Tunisiens, d’un transition qui perdure, d’une ANC qui tire manifestement au flanc et excelle dans l’art de privilégier le secondaire au détriment de l’essentiel, c’est-à-dire la constitution. C’est ainsi quez les ultras de cette assemblée, qui n’a plus d’existence légale depuis le 23 octobre 2012, remet sur le tapis, au moment précis où, selon la feuille de route du quartette qui supervise lez dialogue national, le gouvernement doit démissionner le 15 novembre 2013 ; les ultras, qui ne sont autres que les transfuges du CPR et d’Al-aridha, remettent sur le tapis le projet de loi de l’immunisation de la révolution et les maîtres de céans, les ultras du parti islamiste, en profitent pour présenter leur projet de loi sur la rétablissement des awqafs.

Vous aimez cette article ? Merci de le partager !!!

Lire aussi :

Aucun Commentaire sur " Tunisie : L’arme de destruction massive "