LeTunizien football Petites Annonces Tunisie Prénoms Arabes Radio Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans TunisieAllo IslamArabica
LeTunizien Football Tunisie Annonces gratuites Prénoms Arabes Radios Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans Voyage Allo Islam100 % Arabica


Derniéres News

46e Edition du festival international du Sahara de Douz

Par ACTU TUNISIE - 22 décembre 2013 Aucun Commentaire




Le comité d'organisation du festival international du Sahara de Douz a annoncé hier, lors d'une conférence de presse organisée à Tunis, la tenue de la 46e édition de la manifestation, et ce, entre le 26 et le 29 décembre.

festival international du Sahara de Douz


Ce festival que l'on ne présente plus donne à la ville de Douz, chaque année, son authentique aspect de porte du Sahara où affluent touristes tunisiens et étrangers pour admirer le folklore local, entre poésie, course de chevaux et de chameaux et spectacles de musique et de danse traditionnelle.
Le comité a commencé par présenter le programme qui est mis en place en collaboration avec des associations locales. Une grande partie de la conférence a tourné autour des difficultés que rencontre l'équipe du festival pour mener à bien son organisation.

Le directeur, Sadok Bettaieb, a résumé en affirmant, que le principal problème du festival est d'ordre financier. Le comité actuel, qui en est à sa deuxième édition, a découvert, à son arrivée l'année dernière, des dettes atteignant les 300 mille dinars.

Cette dette a pu être réduite à 120 mille dinars grâce à l'intervention du ministère de la Culture qui a pris en a charge une partie. Ce dernier avait promis, l'année dernière, de doubler la subvention du festival qui sera de l'ordre de 60 mille dinars.

N'empêche que ce n'est pas encore le cas, puisque l'intervention du ministère sur la dette n'a pas atteint cette somme. Quant au ministère du tourisme, sa subvention annuelle de 13 mille dinars arrive souvent en retard, parfois après la tenue du festival. Cette année, le comité affirme qu'elle n'a pas encore été versée.

Un programme pour tous

La conférence de presse est venue confirmer la tenue du festival en dépit des difficultés évoquées. Le festival aura bien lieu, comme chaque année, avec des rubriques pour satisfaire petits et grands amateurs du désert. La veille de l'ouverture, la maison de la culture M'hamed Marzouki accueillera un spectacle musical.
Le jeudi 26 au matin, le coup d'envoi du festival sera donné avec un défilé de troupes folkloriques locales. Cela donnera suite au lancement, dans la maison de la culture, d'un important volet du festival qui est la «Oukadheya» ou compétition de poésie populaire, dont le thème concerne cette année «la nuit».
Le porte-parole du festival, Cherif Ben Mohamed, qui est en même temps responsable de ce volet, a expliqué que le comité a reçu cette année une cinquantaine de textes dont 22 ont été sélectionnés.
Il a ajouté que le comité songe à éditer un recueil avec l'ensemble de ces textes après la clôture du festival, s'ils trouvent les moyens matériels de le faire.
Toujours dans le programme de la première journée, seront inaugurés les expositions de peinture, de plantes médicinales et de photographie, ainsi que le stand des produits artisanaux du centre de formation de Douz.
Quant aux enfants, ils auront droit à une kermesse organisée par le club Oasis de Douz. Pendant ce temps, la place du marché accueillera différents ateliers et jeux d'animation.
D'autres locaux de la ville seront ouverts au public en cette journée inaugurale, comme la galerie 14 janvier où se tiendra une exposition autour du combat des Mrazig conte l'occupation française, pendant que les animations de rue se poursuivent.
En début d'après-midi, c'est la fameuse place Henich qui sera à l'honneur avec des spectacles figurant la vie et les traditions du Sahara.
La journée s'achèvera par une soirée dédiée à la poésie à la maison de la culture. Le lendemain, les activités lancées la veille se poursuivront. S'y ajouteront un spectacle théâtral pour enfants et une compétition de jeux d'échecs.
En cette journée, le thème de la tolérance dominera avec une animation et un colloque qui lui sont dédiés, organisés par des associations locales.
Les festivités se poursuivront dans l'après-midi entre la place Henich et la maison de la Culture, avant d'accueillir la troisième journée avec un spectacle folklorique à la place du marché.
Cette journée sera marquée par la course de chevaux, une activité de peinture pour les enfants et une rencontre des jeunes blogueurs organisée par le club de journalisme citoyen de la maison de Culture de Douz et de Kébili.
Ces dernières se chargeront d'une couverture audiovisuelle du festival. Parallèlement aux activités quotidiennes du festival, il y aura une rencontre autour de «poésie populaire et résistance» à la bibliothèque de Douz.
Le 29 décembre, journée de clôture, connaîtra le même rythme d'activités auxquelles s'ajoutent la compétition de chiens de chasse « slougui », différents spectacles folkloriques ainsi que la cérémonie de clôture.
Pendant la conférence, des journalistes qui ont assisté à la session précédente ont évoqué l'incident qui a eu lieu en ouverture, où des drapeaux salafistes ont été brandis en masse sur les gradins de la place Henich.
Le porte-parole du festival a répondu en affirmant qu'il s'agissait d'un imprévu qu'il était difficile de contenir vu la présence massive, comme il a insisté sur le fait que le lien et la base de collaboration entre les organisateurs et les associations locales, qui ont chacune leur orientation, sont l'intérêt et la réussite du festival.


Vous aimez cette article ? Merci de le partager !!!

Lire aussi :

Aucun Commentaire sur " 46e Edition du festival international du Sahara de Douz "