LeTunizien football Petites Annonces Tunisie Prénoms Arabes Radio Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans TunisieAllo IslamArabica
LeTunizien Football Tunisie Annonces gratuites Prénoms Arabes Radios Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans Voyage Allo Islam100 % Arabica


Derniéres News

CSS-ESS - 1-0 - Ce n'était pas cher payé !

Par ACTU TUNISIE - 30 décembre 2013 Aucun Commentaire




L'ESS a limité les dégâts en fin de match face à un CSS déchaîné Stade olympique d'El Menzah, temps gris, pelouse en assez bon état, public nombreux, CSS bat ESS par 1-0, mi-temps (0-0), buts de Ali Maâloul (65' s.p.), avertissements à Hannachi (CSS) et Methlouthi, Brigui, Bédoui et Kom (ESS), arbitrage de M. Maher Harrabi.

Football Tunisienne


CSS : Gaâloul, Maâloul, Youssoufu, Boulâabi, Ben Salah, Ndong, Sassi, Kamoun, Hannachi (Mansar), Ben Youssef, (Jedaïd), Khénissi (Challouf). ESS : Methlouthi, Brigui, Bedoui (Béjaoui), Ghezel, Felhi, Kom, Abbès (Lahmar), Kacem, Jbali, Dramé, Yahia (Manziabic).
Un être vous manque et tout est dépeuplé. Hier, l'Etoile Sportive du Sahel était orpheline de son buteur algérien Bounedjah. Il a suffi que le club du Sahel perde son buteur fétiche (trois avertissements) et Jaziri blessé, pour que la ligne d'attaque et particulièrement l'efficacité subissent un coup d'arrêt. Franchement, nous n'avons jamais reconnu l'équipe de Roger Lemerre, celle qui avait forcé le destin pour venir à bout du Club Africain. Par contre, le Club Sportif Sfaxien a su arrêter l'hémorragie. Les Sfaxiens reviennent de deux défaites successives face à l'Espérance et l'AS Marsa. Il fallait réagir, et la réaction a eu lieu.

Disons aussi que la chance a servi l'entraîneur du CSS, Hamadi Daou. Hormis Rami Jéridi et Kouyaté, le coach a pu compter sur la totalité de son effectif. La différence s'est faite à ce niveau entre les deux équipes. Et puis, les joueurs du CSS avaient plus de répondant dans les jambes. Pourtant, l'Etoile donnait l'impression de pouvoir tenir le coup. Elle mènera la vie dure au CSS durant la première demi-heure de jeu, sans être dangereux au niveau de la zone de réparation adverse. Les Etoilés effectuaient un pressing sur le porteur de la balle, uniquement pour écarter le danger de leur zone. Mais devant, il n'y avait rien à signaler.
Les Sfaxiens, de leur côté, peinaient à trouver les bonnes solutions.
Ils optaient pour les contres, afin de surprendre la défense étoilée. Ils ont failli ouvrir le score à la 32' suite à un mauvais dégagement de Methlouthi. D'ailleurs, cette occasion fut la seule durant la période initiale.
La bourde de Methlouthi

La seconde mi-temps allait être un peu plus agréable à suivre.

Le CSS en voulait plus. Les Sfaxiens étaient plus actifs et plus entreprenants. Ils avaient le cœur à l'ouvrage et dès les premières minutes de la reprise, on sentait le but chauffer. Les montées des latéraux Yussoufu et Maâloul faisaient mal. Le CSS variait son jeu et pesait sur la défense de l'Etoile. Les attaquants étaient toutefois maladroits, à l'image de Hannachi qui a manqué de concentration au moment de conclure.

Le gardien étoilé était pourtant masqué, mais Hannachi trouve le moyen de tirer dehors alors qu'il était en excellente position (61').

Mais Ben Youssef et consorts ne baissaient jamais les bras. Ils s'activaient à trouver la faille. Ce n'était que partie remise. Suite à une balle en profondeur, Khenissi est fauché en pleine surface par Methlouthi et le penalty est transformé par Ali Maâloul (65'). Le CSS était libéré et nous ne comprendrons jamais pourquoi le portier de l'Etoile a cherché la faute au lieu de plonger sur la balle. D'ailleurs, Methlouthi n'en est pas à sa première bourde et encore une fois, il a porté préjudice à son équipe.

Le but du CSS allait quand même provoquer une réaction adverse. Dramé a eu l'égalisation au bout du pied, mais il a tiré sur le petit filet (72'). On ne vous dit pas la suite. Le CSS aurait pu crucifier l'Etoile, n'eût été un premier sauvetage de Methlouthi sur un tir de Ben Youssef, et un second de Brigui sur la ligne des buts durant le temps additionnel.

L'Etoile a limité les dégâts et le Club Sportif Sfaxien a bel et bien mérité de l'emporter.


Vous aimez cette article ? Merci de le partager !!!

Lire aussi :

Aucun Commentaire sur " CSS-ESS - 1-0 - Ce n'était pas cher payé ! "