LeTunizien football Petites Annonces Tunisie Prénoms Arabes Radio Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans TunisieAllo IslamArabica
LeTunizien Football Tunisie Annonces gratuites Prénoms Arabes Radios Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans Voyage Allo Islam100 % Arabica


Derniéres News

Front du Salut National - Quel avenir ?

Par ACTU TUNISIE - 4 janvier 2014 Aucun Commentaire




Hassen Zargouni : «Si une agrégation des intentions de vote pour les partis qui composent le FSN avoisine les 50%, l'approche n'est pas sans risque dans l'analyse politique»

Front du Salut National - Quel avenir ?

Au lendemain de la mort du coordinateur général du Mouvement du peuple, Mohamed Brahmi, les forces de l'opposition ont pris conscience de la nécessité d'une action commune forte, à la mesure du séisme politique engendré par ce second attentat contre un secrétaire général du Front populaire.

C'est ainsi que plus d'une trentaine de partis et d'organisations de la société civile forment, le 26 juillet 2013, à la hâte, le Front du salut national (FSN).

L'objectif était clair à cette époque : faire chuter le gouvernement, en menaçant de faire tomber l'ANC (personne n'y croyait vraiment).

« Nous avons réussi, en très peu de temps, à rééquilibrer le rapport de force. Sans le FSN, le dialogue national n'aurait jamais pu voir le jour et la mise en place du prochain gouvernement qui ne sera pas issu de la majorité, est une conséquence directe du combat mené par le FSN », se réjouit Riadh Ben Fadhl, membre du Front populaire et coordinateur général du parti Al Kotb.

Le 22 décembre dernier, le conseil central du parti Al-Massar appelle, sans ambigüité, à transformer le FSN en « un front politique et électoral sur la base d'un programme commun, soutenu par les forces civiles dans le but de garantir la victoire de la famille démocratique à l'horizon des prochaines élections ». Deux jours après, l'instance politique du FSN soutient prudemment l'initiative en appelant à une meilleure coordination entre les composantes du FSN (surtout au niveau médiatique) et à une activation des « institutions » du FSN.

Composé essentiellement du front populaire, qui s'inspire largement des valeurs de gauche, et de Nida Tounès, parti de la droite libérale, puis d'un certain nombre d'autres partis qui se définissent plutôt comme des sociaux-démocrates, est-il possible que la sauce tienne ? Le débat est en tout cas ouvert à l'intérieur même du Front du salut national.


Vous aimez cette article ? Merci de le partager !!!

Lire aussi :

Aucun Commentaire sur " Front du Salut National - Quel avenir ? "