LeTunizien football Petites Annonces Tunisie Prénoms Arabes Radio Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans TunisieAllo IslamArabica
LeTunizien Football Tunisie Annonces gratuites Prénoms Arabes Radios Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans Voyage Allo Islam100 % Arabica


Derniéres News





Le titre de champion du monde de kick-boxing 2016 vient d’être décerné au tunisien Firas Baccouche.


Firas Baccouche, le champion du monde

Firas Baccouche (-91kg) a remporté ce titre pour la 2eme année successive dans le cadre de la finale du Championnat du monde de kick-boxing, qui s’est déroulé du 18 au 20 mars 2016 à Lisbonne, au Portugal.

C’est depuis quelques mois que Firas Baccouche s’est fait connaitre du grand public. Même le ministère de la jeunesse et des sports ne le connaissait pas avant ses apparitions dans les médias et sur les réseaux sociaux.

« J’ai été ignoréé par toutes les autorités concernées bien que j’aie été sacré champion du monde l’année dernière aussi. A ce moment là, j’ai été obligé de travailler dans la maçonnerie pour assurer les frais des déplacements en vue de participer aux compétitions internationales. Le ministre des Sports Maher Ben Dhia m’a contacté en personne pour m’informer qu’il n’était pas au courant de mes victoires dans cette discipline et qu’il ne me connaissait même pas. » a-t-il confié.

Et d’ajouter : " Je l’ai donc informé que j’avais essayé à plusieurs reprises de le contacter via le chargé de communication au sein du ministère mais en vain. "

Le champion tunisien a assuré que le ministère des sports s’est engagé cette année à couvrir les frais de son voyage vers Lisbonne pour participer à la finale du Championnat du monde de kick-boxing.

Il a ajouté qu’après avoir été sacré champion du monde, le ministre de la jeunesse m’a contacté pour me féliciter et m’a exprimé par la même occasion son regret de ne pas pouvoir être à l’aéroport pour le recevoir à cause d’un engagement.

Firas Baccourche a affirmé qu’il était le seul participant à cette compétition à avoir été seul à Lisbonne. « Tous les participants étaient accompagnés au moins de leurs entraîneurs sauf moi. Aucune délégation ne m’a accompagné. Mais heureusement j’ai été sacré champion du monde ».

Il a ajouté qu’il s’entraîne depuis deux ans seul. Il n’a pas d’entraîneur officiel actuellement.

Vous aimez cette article ? Merci de le partager !!!

Lire aussi :

Aucun Commentaire sur " Firas Baccouche, le champion du monde qui n’a toujours pas d’entraîneur "