LeTunizien football Petites Annonces Tunisie Prénoms Arabes Radio Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans TunisieAllo IslamArabica
LeTunizien Football Tunisie Annonces gratuites Prénoms Arabes Radios Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans Voyage Allo Islam100 % Arabica


Derniéres News





Le procureur de la République auprès du tribunal de première instance de Tunis a ordonné ce mardi 05 avril 2016 l’ouverture d’une enquête judiciaire sur l’affaire du Panama Papers et les personnalités politiques tunisiennes soupçonnées d’y être impliquées.

Le ministère public ouvre une enquête sur le Panama Papers

D’après les premiers éléments, le juge d’instruction auprès du pole judiciaire financier a été chargé de cette affaire.

Rappelons que le journal d’investigation tunisien Inkyfada qui a également eu accès à ces documents confidentiels, a assuré qu’il allait publier au cours de cette semaine, la liste des personnalités tunisiennes qui sont concernées par l’affaire.

D’après le même journal, une dizaine d’hommes politiques, d’anciens ministres et d’avocats d’affaires tunisiens sont impliqués dans cette affaire.

Il précise que le patron d’un média en Tunisie figure également sur cette liste de personnalités possédant des avoirs dans des paradis fiscaux. Dans un article publié dans la soirée du lundi 4 avril 2016, le journal a commencé à mettre à nu les personnalités politiques impliquées dans cette affaire.

L’ancien secrétaire général de Nidaa Tounes, Mohsen Marzouk, a été le premier à être évoqué par le journal d’investigation.

D’après la même source, le coordinateur du nouveau parti politique « Machrouu Tounes » était sur le point de créer sa propre société offshore en décembre 2014, lors des premières élections présidentielles.  

Marzouk avait envoyé un mail à Mossack Fonseca pour constituer une compagnie aux Iles Vierges soulignant vouloir “détenir des placements financiers et s’engager dans des affaires à l’international ».

Vous aimez cette article ? Merci de le partager !!!

Lire aussi :

Aucun Commentaire sur " Le ministère public ouvre une enquête sur le Panama Papers "