LeTunizien football Petites Annonces Tunisie Prénoms Arabes Radio Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans TunisieAllo IslamArabica
LeTunizien Football Tunisie Annonces gratuites Prénoms Arabes Radios Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans Voyage Allo Islam100 % Arabica


Derniéres News





Les habitants de la ville de Hammamet se sont réveillées jeudi 16 mars 2017 sur des tracts affichés partout, portant le logo du Hezb-Ut Tahrir et appelant ouvertement à « Dawlat Al Khilafa » .

Des tracts du parti Tahrir font polémique à Hammamet

« Al Kihlafa est le seul régime politique qui sortira l’homme du joug de l’homme pour servir uniquement le Dieu des hommes ». Dans ces mêmes tracts Hizeb Al Tahrir trouve qu’il « est temps d’annoncer la mort de la démocratie et d’instaurer Dawlet Al Khilafa qui va libérer l’humanité du joug de la démocratie ».

La délégation d’Hammamet a déclaré qu’en tant que pouvoir régional a été surprise comme tous les habitants de la ville par l’affichage de ces tracts .

Des enquêtes ont été menées sur la question et ont prouvé que des individus appartenant à Hezb Al Tahrir ont été derrière cette campagne sans contacter les services municipaux pour avoir une autorisation . C’est pourquoi , des agents de la municipalité se sont chargés d’enlever ces tracts .

De son côté, le coordinateur régional du Front populaire, Chokri Memmi, a considéré que le parti Al Tahrir préfère toujours travailler dans « l’obscurité ». Memmi a également commenté le contenu du tract lors d’une déclaration accordée au journal Al Chorouk "L’Etat et la république sont des notions insignifiantes pour le parti Al Tahrir" .

Tout le monde connaît les références de ce parti. Le représentant du parti de la gauche a appelé d’urgence le ministère public a ouvrir une enquête pour connaître les motivations réelles de ces tracts et à arrêter les représentants du parti Al Tahrir pour avoir enfreint la loi et la Constitution .

Vous aimez cette article ? Merci de le partager !!!

Lire aussi :

Aucun Commentaire sur " Des tracts du parti Tahrir font polémique à Hammamet "