LeTunizien football Petites Annonces Tunisie Prénoms Arabes Radio Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans TunisieAllo IslamArabica
LeTunizien Football Tunisie Annonces gratuites Prénoms Arabes Radios Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans Voyage Allo Islam100 % Arabica


Derniéres News






Il est impossible pour la France de se dissocier de la Tunisie
La France n’est pas un pays «zéro immigration»

Comment juguler le flux d’immigration: simple, les pays d’origine doivent savoir donner des rêves à leurs jeunes et, surtout, les concrétiser

Elle est la première Française d’origine maghrébine à entrer au gouvernement français, comme ministre de la Justice. Aujourd’hui, elle est députée européenne et maire du 7ème arrondissement.

Une femme de caractère qui se considère française et qui avance sur un chemin semé d’embûches, mais prouvant à tout le monde que la France ouvre grand ses bras à tous ses enfants.
Rachida Dati a souvent défrayé la chronique. Certaines personnes disent qu’elle serait souvent victime de racisme, d’autres assurent qu’il serait vraiment dur de travailler avec elle ou alors qu’elle ne serait pas en phase avec la cohésion gouvernementale.

Loin des apparats officiels, Rachida se montre effectivement franche, précise dans ses propos, sa force de caractère n’en démord pas, elle s’exprime clairement à travers un regard plein d’assurance.
Nous l’avons rencontrée chez M. Pierre Ménat, à l’occasion d’un dîner convivial, où elle a exprimé son attachement à la Tunisie. Elle nous a ensuite accordée cette interview.


Le Temps : Comment jugez-vous les relations de la Rive sud de la méditerranée avec l’Union Européenne où le dialogue semble inégal ?


Rachida Dati : Nous vivons dans une époque mondialisée, les pays ne peuvent plus vivre ou avancer en solo. Un nouvel équilibre s’est crée. Nous voyons des grands Etats à l’instar des Etats-Unis, du Brésil, de l’Inde, de la Chine devenir des forces et de grands ensembles. Ainsi, l’Europe et la rive sud qui ont une histoire humaine et culturelle commune et doivent se tourner l’un vers l’autre. L’Europe ne peut se permettre de tourner le dos à son avenir. Il faudrait alors se rapprocher l’un de l’autre transcender nos différents et combler ce qui nous sépare.


Quelles sont les exigences d’une intégration en France. Se fait-elle au détriment de son identité originelle ?
La France a des valeurs, l’identité, elle, est une synthèse. Elle reste ouverte et dans ce cas, on est bien intégré du moment où l’on respecte les valeurs et les principes de la République en France.


Quelle est votre position par rapport au statut de partenaire avancé de la Tunisie ?


Il est vrai qu’il s’agit d’un statut formel de partenariat, mais ce sont avant tout des intérêts économiques qui dictent la nécessité de ce statut avancé et qui en constituent les avantages. Tout comme il est impossible pour la France de se dissocier de la Tunisie, il devient aujourd’hui impossible à l’Europe de ne pas avancer avec la Tunisie...

LIRE TOUT L'ARTICLE : Le Temps

Vous aimez cette article ? Merci de le partager !!!

Lire aussi :

Aucun Commentaire sur " impossible pour la France de se dissocier de la Tunisie "