LeTunizien football Petites Annonces Tunisie Prénoms Arabes Radio Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans TunisieAllo IslamArabica
LeTunizien Football Tunisie Annonces gratuites Prénoms Arabes Radios Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans Voyage Allo Islam100 % Arabica


Derniéres News







– Les Administrateurs de la Banque mondiale ont approuvé un prêt en soutien au programme de développement de la Tunisie le « Quatrième Projet de Développement des Zones Montagneuses et Forestières du Nord-Ouest (PNO4) », pour un montant total de 41.6 millions de dollars. Ce dernier vient en appui à différents secteurs d’importances pour le pays dont ceux de l’agriculture, du développement rural participatif et intégré, l’infrastructure de base et l’environnement.


Le secteur agricole reste un secteur important pour l’économie, avec une contribution au PIB d'environ 10 %, employant 16 % de la population active totale et 27 % de la main-d’œuvre rurale. La croissance du secteur se maintient, néanmoins, en dessous de la croissance économique générale, avec une moyenne annuelle d'environ 2,8 %.

Les zones montagneuses et forestières du Nord-Ouest couvrent environ 1,2 million d'hectares, soit 60 % de la région du Nord-Ouest. Elles sont composées de cinq gouvernorats ou sous-régions : Béja, Jendouba, Le Kef, Siliana et une partie du gouvernorat de Bizerte. Ces derniers sont riches en ressources naturelles et abritent 75 % des réserves en eau du pays provenant de ses bassins versants et plus de la moitié des zones forestières (535 000 hectares). Le développement rural participatif et la gestion durable des ressources naturelles dans le Nord-Ouest représente un facteur fondamental de développement économique et social dans la région.

Le Gouvernement est pleinement engagé dans la réduction de la pauvreté et la gestion durable des ressources naturelles. Environ 60 % du budget de la Tunisie est déjà alloué aux investissements publics en infrastructures (notamment routes, transports et communications) et en capital humain (notamment programmes de logement).

Le projet reste conforme aux directives du Gouvernement établies dans le 12ème Plan de développement économique et social (2010-2014) et vise à :

1. améliorer les conditions socio-économiques des populations rurales, et
2. promouvoir une meilleure protection et gestion des ressources naturelles dans les zones du projet à travers la mise en œuvre d’une approche participative intégrée et partenariale de développement communautaire.

En termes de gestion durable des ressources naturelles, le Gouvernement met actuellement en œuvre deux programmes nationaux de conservation des eaux et des sols et d'intégration de la gestion et de la conservation de l’eau, tous deux cofinancés par la Banque.

De façon générale, la stratégie du Gouvernement dans le Nord-Ouest vise à améliorer les conditions socio-économiques des communautés, plus spécifiquement en réduisant les écarts entre les zones rurales et urbaines, tout en promouvant une meilleure protection et gestion des ressources naturelles. L’Office du développement sylvo-pastoral du Nord-Ouest (ODESYPANO) est une des principales institutions habilitées à réaliser cette stratégie et son mode d’intervention auprès des communautés de ces zones est entièrement basé sur l’Approche participative intégrée (API).

Mr. Houcine Dellai, Directeur Général à l’ODESYPANO a indique lors d’une réunion à ce sujet : « Nous nous félicitons de la conclusion de ce nouvel accord de prêt qui va permettre de capitaliser tous nos acquis afin de mettre en place les conditions nécessaires pour les populations des zones montagneuses du Nord Ouest de la Tunisie, qui grâce à leurs propres talents et compétences, trouveront les moyens d’asseoir un développement autogéré.»

Le projet sera centré sur les communautés rurales dans 113 secteurs administratifs ou imadas dans les cinq gouvernorats mentionnés plus haut. Ceci fera progresser la couverture de service fournis à 49 % et 51 %, respectivement, les zones et les populations touchées dans les zones montagneuses et forestières du Nord-Ouest gérées par l’ODESYPANO (contre 37 % et 43 % sous le PNO3 – la phase précédente du projet).
Source: Communique Banque mondiale

Vous aimez cette article ? Merci de le partager !!!

Lire aussi :

Aucun Commentaire sur " Tunisie : la banque Mondiale prête 41,6 millions de dollars pour des zones vertes "