LeTunizien football Petites Annonces Tunisie Prénoms Arabes Radio Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans TunisieAllo IslamArabica
LeTunizien Football Tunisie Annonces gratuites Prénoms Arabes Radios Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans Voyage Allo Islam100 % Arabica


Derniéres News





Samir Dilou, Ministre tunisien des droits de l’homme et de la justice transitionnelle, bien assis dans le fauteuil du représentant de la Tunisie, était loin de se douter qu’il n’était pas le seul dans la salle à revendiquer cette représentation.


Taoufik Laabidi, assistait aux assises en tant que représentant du Centre des études sur les droits de l’homme au Caire et Abdelwaheb Heni, en sa qualité de représentant du comité arabe des droits et du développement.


A la grande surprise du ministre, les deux hommes ont demandé et obtenu la parole pour dénoncer ce qui se passe en Tunisie en matière d’atteinte à la liberté de la presse pour le premier, et en matière de poursuite des actes de torture sous le régime actuel, pour le second.

Ils ont terminé leur intervention sur une requête pour désigner une commission d’enquête pour s’assurer de ces dépassements.

Monsieur Dilou en est resté pantois. Il a quand même reconnu que la relation entre le gouvernement et les médias n’était pas au beau fixe, et déploré que ces messieurs traitent devant le monde de sujets qui sont du ressort de la justice tunisienne en la quelle il croit dur comme fer.

Vous aimez cette article ? Merci de le partager !!!

Lire aussi :

Aucun Commentaire sur " Kamel Abidi et Abdelwaheb El Heni déballent tout devant le conseil des Nations Unies "