LeTunizien football Petites Annonces Tunisie Prénoms Arabes Radio Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans TunisieAllo IslamArabica
LeTunizien Football Tunisie Annonces gratuites Prénoms Arabes Radios Tunisie Recettes Tunisie Bons Plans Voyage Allo Islam100 % Arabica


Derniéres News





Le Front populaire (FP) demandera au nouveau gouvernement de créer une commission de la vérité pour enquêter sur les assassinats politiques, le terrorisme et la violence politique, qu'il considère comme dossiers prioritaires, a déclaré le secrétaire général du Parti des patriotes démocrates unifié et dirigeant au FP, Zied Lakhdhar.

Zied Lakhdar - Le Front n'oubliera pas ses dirigeants martyrs


Dans une déclaration à la TAP, Lakhdhar a indiqué, hier, que le mouvement hebdomadaire de protestation organisé dans la capitale, pour revendiquer la vérité sur l'assassinat de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, a coïncidé, cette année, avec le premier jour de l'an, ce qui prouve que « le Front n'oubliera pas ses dirigeants et militants et qu'il reste déterminé à connaître la vérité sur l'assassinat des deux martyrs»; «Car, le sort de la transition démocratique en dépend», a-t-il soutenu.

Lakhdhar a, par ailleurs, critiqué l'article portant création du Fonds de la dignité au profit des victimes de la dictature, adopté dimanche, par l'Assemblée nationale constituante (ANC) dans le cadre du projet de la loi de finances 2014, estimant qu'il est « regrettable d'être réduit à mendier de l'argent auprès de pays qui peuvent être hostiles à la démocratie, aux libertés et aux droits de l'Homme, pour indemniser les militants de la liberté et de la dignité en Tunisie ».

Il a fait valoir également que le FP n'est pas contre la réparation aux victimes de la dictature et de la violence mais s'oppose à la création de ce Fonds vu que «la Tunisie est, actuellement, incapable de fournir les fonds nécessaires à ce titre».

Des dizaines de militants et de partisans du Front populaire ses sont rassemblés, hier après-midi, à l'avenue Bourguiba, en présence de plusieurs dirigeants du Front, dénonçant la lenteur dans le traitement du dossier de l'assassinat de Belaid et de Brahmi et protestant contre la décision de création du Fonds de la dignité au profit des victimes de la dictature.


Vous aimez cette article ? Merci de le partager !!!

Lire aussi :

Aucun Commentaire sur " Zied Lakhdar - Le Front n'oubliera pas ses dirigeants martyrs "